L'ONU annonce le retour de 55.000 ressortissants du Sud Soudan pour les besoins du référendum

New York, Etats-Unis (PANA) - Le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué que près de  55.000 ressortissants du Sud Soudan vivant dans la partie nord du Soudan sont en train de retourner dans leur région "par route, train ou avion" en vue du prochain référendum d'autodétermination du Sud Soudan.

Le HCR a indiqué dans un communiqué que les candidats au retour sont en train de rentrer "aussi bien de façon organisée que par des mouvements spontanés".

"Près de 55.000 ressortissants du Sud Soudan sont rentrés dans les dernières semaines, surtout dans les Etats unifiés comprenant neuf comtés - Mayom, Rubkona, Parieng, Leer, Guit, Koch, Abeimnom, Mayendit et Payinjiar,'' d'après l'Agence onusienne.

Elle a aussi indiqué que les Etats Upper Nile, Bahr el Ghazal, Jonglei et Warrap ont aussi reçu un nombre important d'arrivées de ressortissants de ces localités.

"Dans les camps de déplacés autour de la capitale soudanaise, Khartoum, des milliers de soudanais sont en train de se préparer au retour”, a souligné dans le communiqué le porte-parole du HCR, Adrian Edwards.

M.  Edwards a souligné que "depuis la signature de l'accord, deux millions de déplacés ont rejoint leurs communautés d'origine dans le Sud Soudan et dans les soi-disant ‘trois zones’: Abyei, le Nile Bleu et le Sud Kordofan"; "330.000 autres réfugiés sont rentrés de leur exil et la plupart d'entre eux ont bénéficié de l'aide du HCR'', a-t-il souligné.

D'après lui, "les arrivées récentes sont en train de compromettre la situation humanitaire déjà fragile dans le  Sud Soudan du fait des différences ethniques, des attaques rebelles et autres formes d'insécurité depuis janvier."

Le porte-parole du HCR a aussi indiqué que l'agence avait mobilisé des ressources supplémentaires pour faire face à une éventuelle hausse des besoins humanitaires.

Au même moment, le HCR est en train d'installer des centres d'accueil le long de la route pour aider les populations lors du voyage retour, mais aussi pour renforcer sa présence et sa capacité dans les principaux Etats et comtés du Sud.

Le référendum prévu le 9 janvier conformément à l'Accord de paix global de 2005 signé entre le gouvernement soudanais et le groupe rebelle du Sud,  SPLA, mettra ainsi fin à deux décennies de guerre entre le Nord et le Sud Soudan.

-0- PANA AA/BOS/LSA/TBM/SOC 22déc2010

22 décembre 2010 20:13:37




xhtml CSS