L'OMS met en garde contre la propagation du VIH/SIDA en Libye

Tripoli, Libye (PANA) - L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde contre la forte prévalence du VIH-SIDA en Libye, en proie à un chaos sécuritaire qui a provoqué l'effondrement de son système sanitaire.

"Le nombre de porteurs du VIH-SIDA enregistré dans le pays est estimé à environ 6.330", a révélé lundi à la presse Ahmed Salem al-Alligui, porte-parole du bureau de l'OMS en Libye.

La dernière évaluation par l'OMS du système de santé en Libye a noté un effondrement des services médicaux en termes d'achat et de distribution des médicaments, a précisé le porte-parole de l'organisation onusienne.

Il a ajouté que l'année 2016 avait connu une détérioration importante du système de santé libyen qui a donné lieu à une grave pénurie en fournitures de médicaments pour la maladie du VIH/SIDA dans toutes les régions de la Libye, ce qui a conduit à la mort de nombreux patients infectés par le virus.

M. Salem a expliqué que parmi les raisons qui ont conduit à la propagation de la maladie entre les années 2005-2011, il y a la non prise de conscience des citoyens du mode de propagation et la manière de vivre avec les malades, ainsi que des raisons économiques et politiques dans le pays, notamment le phénomène de l'immigration clandestine, la culture en vigueur dans la société libyenne en termes de perspectives pour les malades du SIDA, qui a causé un obstacle pour l'organisation de mettre en œuvre des plans et des programmes de prévention du VIH.
-0- PANA BY/JSG/IBA 10jan2017

10 Janeiro 2017 10:05:43




xhtml CSS