L’OMS annonce la réduction de 25 pour cent de nouvelles infections à VIH dans 22 pays d'Afrique

Brazzaville, Congo (PANA) – Le nombre des nouvelles infections à VIH en Afrique a connu une réduction de 25 pour cent dans 22 des 46 pays de la région africaine de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a annoncé vendredi à Brazzaville, le directeur régional, le Dr Luis Gomes Sambo, lors d’une rencontre avec le corps diplomatique accrédité au Congo.

Le Dr Sambo, qui s’est réjoui des progrès réalisés en Afrique, a affirmé que 5 pays ont atteint la cible de l’accès universel fixée à 80 pour cent.

Il s’agit du Botswana, de la Namibie, du Rwanda, du Swaziland et de la Zambie.

Selon lui, le taux de couverture de la prévention de la transmission  mère-enfant du VIH a atteint 59 pour en Afrique, tandis que 92 pour cent des femmes enceintes sont atteintes du VIH/SIDA.

Dans la région africaine de l’OMS, 1,2 million de personnes sont décédées des suites de causes associées au SIDA en 2011, selon le Dr Samba.

De son côté, la doyenne du corps diplomatique, Marie-Charlotte Fayanga, ambassadeur de la Centrafrique, a déploré le fait que les antirétroviraux se limitent dans les zones urbaines.

"Les antirétroviraux se limitent souvent dans les zones urbaines et la question des ruptures de livraisons n’est toujours pas résolue", a noté la diplomate centrafricaine, qui a encouragé "les décideurs publics de la santé, dans le sens d’une meilleure prise en compte des besoins spécifiques des couches sociales vulnérables quant à l’accès aux soins de santé".

Sinon, a-t-elle averti, la fracture s’élargit, et les plus pauvres sont laissés sur le bord du chemin.
-0- PANA MB/JSG/SOC 16fev2013

16 février 2013 10:31:42




xhtml CSS