L’Etat burundais fait la promotion de la circoncision pour lutter contre le SIDA

Bujumbura, Burundi (PANA) - Une campagne nationale de sensibilisation à la circoncision pour lutter plus efficacement contre la propagation du VIH/SIDA est mise en oeuvre au Burundi où la pandémie toucherait déjà au moins 3% de l’ensemble des quelque 8,1 millions de citoyens, apprend-on de la ministre burundaise de la Santé publique, Mme Sabine Ntakarutimana.

Se basant sur des "études" qui ont prouvé que des hommes circoncis présentaient moins de risques de contamination que ceux qui ne le sont pas, la ministre Ntakarutimana a appelé d’autres institutions, comme le Parlement national, les confessions religieuses ou encore les pouvoirs publics à se joindre aux efforts du gouvernement dans la sensibilisation à cette autre méthode de lutte contre le SIDA qui suscite déjà des espoirs et l’enthousiasme ailleurs dans le monde.

La ministre s’est dit, notamment, "encouragée" par les voisins du Rwanda qui ont expérimenté avec succès la nouvelle méthode de lutte contre la propagation du VIH/SIDA.

L’expérience est également encouragée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’ONUSIDA qui vont jusqu’à soutenir que la circoncision peut diminuer le risque d’infection par le VIH de 55 à 60%.

-0- PANA FB/TBM/IBA 14avr2011


14 avril 2011 13:35:38




xhtml CSS