L’Etat burkinabè subventionne la presse privée avec 400 millions de FCFA

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le gouvernement burkinabè a lancé, mercredi à Ouagadougou, la subvention à l’endroit de 96 organes de presse privée d’une enveloppe globale de 400 millions de FCFA, a constaté sur place la PANA.

C’est la deuxième fois, depuis sa création en 2015, que le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) gère la subvention de l’Etat aux médias privés, selon son directeur général, Bê Palm.

Sur un total de 116 demandes reçues, la commission de répartition a retenu 73 dossiers en presse audiovisuelle, 19 en presse écrite en langue française, neuf en presse écrite en langue nationale et 15 en presse en ligne, a-t-il expliqué.

Bê Palm a précisé que la presse audiovisuelle va recevoir 223 millions 928 mille 345 FCFA, la presse écrite recevra 82 millions 137 mille 375 FCFA, la presse en ligne 50.894.800.000  FCFA et la presse en langue nationale 31 millions 040 mille FCFA.

Selon lui, les conditions d’éligibilité sont, entre autres, l’attestation de fonctionnement de l’entreprise, l’autorisation d’émettre du Conseil supérieur de la communication, des documents du Bureau burkinabè des droits d’auteur (BBDA).
-0- PANA NDT/BEH/IBA 04juil2018

04 Julho 2018 14:29:34




xhtml CSS