L'Erythrée nie avoir déstabilisé la Somalie

Nairobi, Kenya (PANA) - L'Erythrée a accusé l'Ethiopie et l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) de répandre des «mensonges» sur ses prétendus liens avec des insurgés somaliens.

L'ambassadeur de l'Erythrée au Kenya, Beyene Russom, a déclaré que le pays n'a pas la capacité d'effectuer des actes de destruction et de soutien à l'activité des rebelles en Somalie contrairement à ce que prétend l'IGAD.

"Nous n'en avons pas la capacité. La déstabilisation de la région ne figure pas sur notre programme. Il (IGAD) doit étayer les accusations. Cela fait partie d'un stratagème utilisé par l'Ethiopie pour pousser l'Erythrée à oublier la question des frontières", a-t-il déclaré à une télévision kenyane.

L'Erythrée a quitté l'IGAD en 2007 suite à une dispute avec l'Ethiopie sur la question de la Somalie.

Réunis lundi à Addis-Abeba, en Ethiopie, les dirigeants de l'IGAD ont demandé au secrétaire exécutif de l’organisation, Mahboub Mohamed, de présenter des recommandations au Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) pour prendre de nouvelles sanctions contre l'Erythrée.

A son tour, la CPS devrait saisir le Conseil de sécurité de l'ONU pour obtenir des sanctions contre l’Erythrée.

L'IGAD est à la recherche d'une zone d'exclusion aérienne en Somalie pour arrêter les vols fournissant aux militants somaliens des combattants étrangers dont certains viennent de l’Afghanistan.
-0- PANA AO/SEG/AKA/AAS/IBA  07juil2011

07 juillet 2011 14:50:24




xhtml CSS