L'Angola affiche un faible taux de prévalence du VIH, selon le ministre de la Santé

Luanda, Angola (PANA) – L'Angola figure parmi les pays avec une faible prévalence du VIH/SIDA, variant autour d'une moyenne de 2 pour cent, rapporte l'Agence angolaise de presse (ANGOP), citant le ministre angolais de la Santé, José Van-Dunem.

Dans son discours à la réunion de haut niveau des Nations unies sur le SIDA tenue jeudi à New York, le ministre a affirmé, selon la même source, que malgré les obstacles propres à un pays en reconstruction, le gouvernement étend l'accès gratuit à la prévention et au traitement.

Selon lui, entre 2003 et 2010, le pays a connu un accroissement du nombre de centres d'acceuil et de test, passant de 8 à 558, dont à ce jour 133 centres de traitement anti-retroviral pour adultes, 120 pour enfants et 209 centres de Prévention de la transmission verticale (PTV).

"Le gouvernement est engagé dans le renforcement de la réponse systémique (...) ; le défi du gouvernement consiste à poursuivre l'investissement sur la connaissance en matière d'accès aux services de santé, dans l'implication de personnes vivant avec le VIH, dans l'actualisation et l'exécution des stratégies avec un accent sur les groupes les plus vulnérables. Nous ferons tout pour atteindre l'accès universel et zéro nouvelle infection au VIH", a-t-il indiqué.

-0- PANA ANGOP/TBM/SOC  10juin2011

      

10 juin 2011 18:03:04




xhtml CSS