L'Afrique appelée à mobiliser plus de moyens internes pour lutter contre le sida

Dakar, Sénégal (PANA) - Le secrétaire exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, a appelé jeudi après-midi à Dakar les gouvernements africains à mobiliser plus de ressources financières internes pour la lutte contre le sida, estimant qu'il faut une appropriation nationale sans laquelle il serait difficile de venir à bout de la maladie.

«86 pour cent des médicaments de lutte contre le sida viennent de l'extérieur et particulièrement de l'Inde. L'Afrique doit se mobiliser pour s'approprier des technologies pour se prendre en charge et de ne pas dépendre exclusivement des aides étrangers», a-t-il déclaré.

S’exprimant au cours d'un point de presse, il a souligné qu'en 2010, 56 pays ont pu stabiliser la maladie, alors que d’autres comme l'Inde et l'Afrique du Sud, ont fourni des efforts louables et encourageants en réduisant le taux d'infection de 50 pour cent.

Selon lui, il y a un réel engagement politique des pays africains, soulignant toutefois la nécessité de mobiliser plus de moyens et de stratégies propres au continent pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Pour le directeur de l'OMS pour la région Afrique, Lui Gomes Samba, l'état de la santé de l’Afrique va beaucoup mieux malgré les maladies chroniques et transmissibles qui persistent encore dans certains parties du continent.

M. Sambo estime que l'Afrique fait beaucoup de progrès avec l'appui de la communauté internationale, mais les avancées sont lentes; il faut aller plus vite et de façon ciblée, car la santé est indispensable pour le développement du continent.

Il a affirmé que la crise financière internationale a perturbé l'aide aux pays africains, soulignant que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a éprouvé des difficultés pour réaliser à cent pour cent ses projets pour 2010-2011.

-0- PANA DOU/AAS/SOC 16dec2010



  
  

16 décembre 2010 21:23:19




xhtml CSS