L'ANC veut la suspension à vie du rugbyman sud-africain raciste

Johannesburg- Afrique du Sud (PANA) -- Le congrès national Africain (ANC, au pouvoir) s'est félicité ce jeudi de la décision des autorités du Rugby en Afrique du Sud d'exclure un joueur accusé de comportement raciste de l'Equipe devant représenter le pays à la coupe du monde.
Le Springbok Geo Cronje a été expulsé de l'équipe qui se prépare actuellement pour la Coupe du Monde, pour avoir refusé de faire chambre commune avec Quinton Davids, un sociétaire noir de Western Province.
Cronje avait reçu l'ordre de l'entraîneur Rudolf Straueli et de l'encadrement de l'équipe de partager une chambre avec Davids dans un regroupement en vue de la préparation à Pretoria pour la Coupe du Monde.
Ce joueur des Blue Bulls a refusé d'obtempérer et a rendu les choses plus compliquées pour lui en déclarant ne pouvoir utiliser la même salle de bains, les mêmes toilettes ou la même douche avec Davids.
Ces allégations ont soulevé un tollé général dans ce pays jadis polarisé, qui a introduit un quota de race dans les équipes nationales sportives, afin d'accélérer l'intégration.
"Nous sommes scandalisés et écoeurés par le comportement de Cronje, et croyons qu'il ne mérite rien de moins qu'une exclusion de la confrérie du rugby", a déclaré un officiel de l'ANC, Smuts Ngonyama.
"Il n'est sûrement pas le genre de personne pouvant prétendre représenter l'Afrique du Sud, alors qu'il abhorre notre Constitution et se comporte de façon exécrable envers un coéquipier à cause de la couleur de sa peau", s'est-il offusqué.
Il a soutenu que Cronje ne doit "jamais avoir la permission de jouer un rôle qui l'élève à la dimension d'un héros, alors qu'il méprise l'essence même de notre démocratie".
Cronje, 23 ans, a fait ses débuts en guise de test contre les All Blacks à Dunedin ce mois-ci et était, jusqu'à cet incident, assuré d'une place dans l'équipe des 30 hommes sélectionnés pour la coupe du monde, dont la liste sera rendue publique samedi prochain.
Par ailleurs, le ministre des Sports Ncgonde Balfour a appelé à l'apaisement, soulignant que cet incident ne doit pas saper l'entente de l'équipe.
"A la veille de l'annonce des éléments sélectionnés pour la coupe du monde, nous appelons chaque Sud-Africain à soutenir l'équipe afin qu'elle soit représentative de toutes les composantes de l'Afrique du Sud", a déclaré Ncgonde, ajoutant: "nous invitons également les supporters à être patients envers la SA Rugby, en attendant la fin de l'enquête".

28 août 2003 19:01:00




xhtml CSS