L'ANC refuse de condamner la loi controversée sur l'homosexualité promulguée en Ouganda

Cap, Afrique du Sud (PANA) - Une motion proposée par des députés des partis d'opposition en Afrique du Sud destinée à condamner le président Yoweri Musseveni pour la promulgation dans son pays de la loi hostile aux personnes d'orientation homosexuelle, a été bloquée par les parlementaires du parti au pouvoir, l'ANC.

Les députés du parti au pouvoir ont rejeté tout bonnement la motion dans son intégralité sans chercher à y demander des amendements, des améliorations ou  des modifications.

Le parti d'opposition, Alliance démocratique (AD), qui a proposé la motion à l'Assemblée nationale, a exprimé ses inquiétudes par rapport au comportement de la première puissance économique du continent qui, à l'en croire," fait toujours preuve d'un mutisme notoire en ce qui concerne sa diplomatie au lieu d'être à l'avant-garde sur des sujets qui engagent la communauté internationale,  et notamment le continent africain".

La violation des droits de l'homme par le gouvernement ougandais à travers le vote et la promulgation de cette loi hostile aux personnes d'orientation homosexuelle, devrait selon le porte-parole de l'Alliance démocratique, faire objet de sanctions de la part du gouvernement sud-africain et de l'Union africaine.

-0- PANA CU/BAD/VAO/TBM/SOC 25Fev2014



25 février 2014 18:30:30




xhtml CSS