Kufuor succède à Sassou Nguesso à la présidence de l’UA

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) – Le président du Gha-na, John Kufuor a été nommé, "par consensus", lundi à Addis-Abeba, à la tête de l’Union africaine, a révélé le président de la Commission de l'UA, Alpha Oumar Konaré, à l’issue d’une réunion à huis clos des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation panafricaine.
Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA ont, selon M.
Konaré, voulu magnifier "à leur manière" le cinquantième anniversaire du Ghana.
La nomination de John Kufuor à la présidence de l'UA clôt, sur ce sujet, le débat qui avait fait rage dans la capitale éthiopienne, le président du Soudan, Omar el-Béchir s’étant positionné pour occuper le poste, conformément à la promesse qui lui avait été faite en janvier 2006 au sommet de Khartoum par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union.
Par ailleurs, le Tchad a aussi fait savoir qu’il suspendrait sa participation à l’Union africaine, si Omar el-Béchir était nommé président de l’organisation.
De même, beaucoup de délégations africaines avaient montré leur hostilité à la nomination du président soudanais à la tête de l’Union, estimant que la question du Darfour n’a pas encore trouvé une issue heureuse.
Cette position a été défendue par les Organisations des droits de l’Homme qui ont mené une campagne contre l’élection de Omar el-Béchir à la présidence de l’Union africaine.
Sans doute, la question du Darfour a dû peser lourd dans la balance.
Les chefs d’Etat africains, confrontés à un choix difficile, ont dû se rabattre sur le président ghanéen.
Il reste à savoir quelle position va adopter le Soudan dont certains délégués prônent déjà leur retrait de l’Union africaine "pour promesse non tenue".

29 janvier 2007 13:37:00




xhtml CSS