Konaré sur la piste de l'horreur dans le Darfour

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Alpha Oumar Konaré, a quitté Addis-Abeba dimanche, pour une visite de deux jours dans le Darfour, une région de l'ouest du Soudan en proie à la violence.
M.
Konaré, qui conduit une délégation comprenant des représentants des organismes onusiens, d'ONG africaines et de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples, a fait part de ses profondes préoccupations à la suite des destructions et de la crise humanitaire qui endeuillent le Darfour.
Sa visite dans la région entre dans le cadre des efforts consentis par l'UA et son Conseil de Paix et de Sécurité dans le but de créer un environnement propice à la mise en oeuvre de l'Accord de cessez-le-feu entre le gouvernement soudanais et ses alliés des milices janjaweed, d'une part, et les mouvements rebelles qui luttent contre Khartoum, de l'autre.
Selon un communiqué rendu public par la Commission de l'UA, M.
Konaré demandera aux parties soudanaises de respecter l'accord de cessez-le-feu signé le 8 avril 2004 à N'Djamena, au Tchad.
Du fait de la gravité de la crise humanitaire qui sévit dans le Darfour, la visite du président Konaré a également pour objectif de mobiliser la communauté internationale à l'effet de fournir une assistance aux populations civiles de la région touchées par la crise ainsi qu'aux populations ayant fui vers le Tchad voisin.
De graves violations des droits humains se poursuivent dans le Darfour, malgré les appels lancés par l'UA au gouvernement du Soudan et aux partis de l'opposition afin d'assurer la protection de la population civile.
Cependant, la Commission du Cessez-le-feu pour le Darfour devrait devenir pleinement opérationnelle dimanche, après l'arrivée dans la région de membres de la Commission et d'un certain nombre de superviseurs de l'accord de cessez-le-feu nommés par l'UA.
Le reste des superviseurs est attendu dans la semaine.
Ils aideront les parties soudanaises à se pencher sur les allégations de violations du cessez-le-feu.

20 juin 2004 12:34:00




xhtml CSS