Konaré souhaite l'émergence d'un courant de pensée des intellectuels

Dakar- Sénégal (PANA) -- Le président de la commission de l'Union Africaine, Alpla Omar Konaré, a indiqué mercredi au cours d'une conférence de presse que son organisation souhaite l'émergence d'une opinion des intellectuels africains.
Il faut selon lui que les intellectuels donnent leur opinion sur toutes les grandes questions qui concernent le devenir du continent africain.
Cela est nécessaire pour l'avancée démocratique en Afrique a-t-il ajouté, car "l'Union africaine ne peut rien faire sans l'engagement des intellectuels".
Il a indiqué que l'Afrique est victime d'une fuite de cerveaux extraordinaire.
"Il y a une place que les intellectuels doivent occuper", estime-t-il.
A ce propos, le chef de l'Etat sénégalais, Me Abdoulaye Wade, a émis l'idée d'une compensation financière des sociétés occidentales qui recrutent les cadres africains.
"Nous ne pouvons pas continuer à investir et former des gens qui vont travailler pour d'autres économies", a-t-il déclaré.
Selon lui, deux paramètres expliquent la fuite des cerveaux : certains partent pour des raisons politiques et d'autres vont ailleurs pour gagner beaucoup plus d'argent.
Esquissant des solutions, Me wade a suggéré des changements pour que les intellectuels reviennent, avant d'annoncer la mise en place d'une coordination des intellectuels d'Afrique et de la diaspora pour assurer un suivi des décisions de la rencontre de Dakar.
On rappelle que la conférence des intellectuels d'Afrique et de la Diaspora est organisée par l'Union Africaine.
Le thème principal de cette rencontre, est l'Afrique au 21ème siècle : Intégration et renaissance.

06 octobre 2004 19:54:00




xhtml CSS