Konare condamne le meurtre d'un policier de l'AMIS au Darfour

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Alpha Oumar Konare a exprimé dimanche sa profonde affliction au sujet du meurtre d'un policier civil en service à la Mission de l'UA au Soudan (AMIS), dans un communiqué qui ne précise ni le nom ni la nationalité de la victime.
M.
Konare a condamné cet acte criminel qui a ciblé un homme non armé en patrouille, survenu dimanche dans un camp de personnes déplacées à Kassab dans le nord du Darfour.
Les policiers civils font partie de la force de l'AMIS présente dans la région occidentale du Soudan, Darfour.
Selon le communiqué, le policier est abattu par un groupe de criminels non identifiés qui se sont aussi emparés du véhicule de l'AMIS.
M.
Konare a condamné ce crime sans précédent commis de sang froid aussi bien que les récents incidents similaires, notamment l'enlèvement et la disparition d'un officier militaire et d'autres attaques contres le personnel et les biens de l'AMIS.
Ces nouveaux développements, martèle-t-il, devraient pousser l'UA et la communauté internationale à booster les efforts en cours en vue de mettre toutes les parties en conflit au Darfour autour d'une table pour relancer le processus politique visant à trouver un accord de paix global.
Le président de l'UA a invité toutes les parties et les personnes déplacées à coopérer avec l'AMIS afin de garantir la sécurité aux surveillants de la paix.
Il a, en outre, invité le gouvernement soudanais à prendre des mesures nécessaires pour retrouver et traduire en justice les auteurs de ce crime odieux et les ravisseurs du soldat de l'AMIS porté disparu depuis décembre 2006.
M.
Konaré, qui a rendu hommage au nom de l'UA et en son propre nom au policier pour son courage et son sacrifice suprême pour la paix au Soudan a présenté ses "vives condoléances" à sa famille et à son pays.

11 février 2007 18:18:00




xhtml CSS