Kofi Annan très préoccupé par la situation au Darfour

N'Djamena- Tchad (PANA) -- Le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, a fait part de sa très grande préoccupation "par les événements au Darfour où le conflit en cours a un impact dévastateur sur la vie et le bien-être de la population", annonce un communiqué.
Dans le texte remis par son envoyé spécial Tom Eric Vraalsen aux belligérants de ce conflit en pourparlers à N'Djamena, la capitale tchadienne, et transmis jeudi à la PANA, M.
Annan ajoute qu'il est d'autant plus préoccupé que les nouvelles qui lui parviennent du Darfour sont alarmantes.
"Des victimes civiles et des violations graves des droits de l'Homme sont rapportées constamment.
C'est une situation inacceptable qui doit cesser", écrit-il.
Le secrétaire général de l'ONU loue cependant les efforts de médiation du Tchad et de la communauté internationale et la volonté de paix des protagonistes du conflit.
"J'apprécie, écrit-il encore, les efforts du président (Idriss) Déby, du gouvernement du Soudan, des autres parties au conflit et de la communauté internationale pour obtenir un arrêt des hostilités et, à terme, une solution à long terme aux causes du conflit".
Kofi Annan a réaffirmé la nécessité de mettre fin à la guerre.
"Les combats doivent cesser d'abord et j'encourage fortement toutes les parties à travailler intensément à la déclaration d'un cessez-le-feu humanitaire effectif", a-t-il déclaré.
Il a indiqué que "les organisations humanitaires et leurs personnels doivent aussi recevoir un accès sûr et sans restriction à toutes les personnes qui ont besoin d'assistance".
"Les Nations unies restent disposées à assister à la recherche de solutions jugées utiles par les parties", conclut-il.

01 avril 2004 19:56:00




xhtml CSS