Kofi Annan et Jimmy Carter parmi les observateurs du référendum au Soudan

Khartoum, Soudan (PANA)   - L'ancien Secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan et l'ancien président américain, Jimmy Carter, figurent parmi les personnalités mondiales qui vont suivre le déroulement du référendum au Soudan ce dimanche.

Les Etats-Unis ont déjà dépêché le président de la Commission des Relations extérieures du Sénat, John Kerry, à Khartoum en prévision de ce référendum, qui va déterminer si le Sud-Soudan va rester ou non une partie du Soudan.

La radio des Nations unies, Miraya-FM, basée au Sud-Soudan, rapporte mercredi que le Centre Carter va déployer une centaine d'observateurs à travers le Soudan et dans les bureaux de vote à l'étranger pour surveiller le scrutin, le dépouillement et le comptage des voix.

Miraya-FM cite un communiqué de presse du Centre Carter, indiquant que l'ancien président américain a qualifié le processus référendaire "d'étape essentielle dans la mise en oeuvre de l'Accord de paix global (CPA).

Par ailleurs, M. Kerry, qui s'est rendu à deux reprises au Soudan l'année dernière, est arrivé mardi soir à Khartoum où il doit rencontrer de hauts responsables du gouvernement avant de s'envoler pour le sud du pays pour des réunions similaires.

Les observateurs s'attendent à ce que ces réunions portent essentiellement sur le référendum.

Par ailleurs, la Commission du référendum du Sud-Soudan (SSRC) a rendu public le règlement régissant le dépouillement et le tri des bulletins durant cet exercice de sept jours.

Selon ce règlement, les bulletins dans chaque bureau de vote seront comptés immédiatement après le vote par les responsables de la SSRC dans le centre même.

Le directeur du centre va annoncer les résultats et les écrire sur un tableau avant de les envoyer à la sous-commission du référendum du pays, qui va répertorier les rapports de tous les centres du pays avant de les envoyer à la Haute Commission de l'Etat.

La Haute Commission de l'Etat va à son tour classer les rapports des comtés et les envoyer au Bureau du référendum du Sud-Soudan (SSRB) à Juba, le siège régional.

Le SSRB classe les résultats reçus de tous les Etats du Sud et les envoie au siège de la Commission (SSRC) à Khartoum.

La SSRC va répertorier les résultats reçus du bureau du référendum de Juba (SSRB) et ceux des centres de vote du Nord ainsi que des centres de l'étranger pour préparer l'annonce des résultats définitifs dans un délai de trente jours après la fin du vote.

Le règlement prévoit un délai maximum de trois jours après l'annonce des résultats préliminaires pour soulever des objections que le tribunal concerné va examiner dans un délai d'une semaine, comme le prévoit la Loi sur le référendum.
-0- PANA MO/SEG/FJG/JSG/IBA  05jan2011

05 يناير 2011 11:16:50




xhtml CSS