Kodjovi Mawuena remplace Otto Pfister à la tête des "Eperviers"

Lomé- Togo (PANA) -- L'ancien sélectionneur adjoint de l'équipe togolaise de football, Kodjovi Mawuena, va assurer l’intérim de Otto Pfister, démissionnaire, ont confirmé, samedi soir, les autorités sportives togolaises, qui ont déploré le départ de l’Allemand "à un moment où l’équipe traverse des problèmes graves".
Nommé en février dernier à la tête des "Eperviers", suite au limogeage du Nigérian Stephen Keshie pour "insuffisance de résultats" à la Coupe d’Afrique des nations 2006 en Egypte, M.
Pfister s'était déclaré "consterné" par les problèmes de primes opposant les joueurs et la Fédération togolaise de football, ce qui, a-t-il soutenu, lui a empêché de faire correctement son travail.
On rappelle que les mêmes problèmes de primes et un différend entre l’attaquant-vedette, Emmanuel Shéyi Adébayor et l'entraîneur Keshie avaient terni l’image des "Eperviers" qui, sortis premier de leur poule lors des éliminatoires devant le Sénégal, ont fait piètre figure à la dernière CAN.
L’actuel entraîneur, Kodjovi Mawuena, a été joueur de l’équipe d’Agaza et de l’équipe nationale du Togo dans les années 80.
Actuellement entraîneur de Dyto après ses services auprès de Agaza, son ancienne équipe, l'homme n'est pas à son coup d'essai dans le remplacement d'un entraîneur titulaire.
Lors de la CAN Ghana-Nigeria en 2000, il avait déjà remplacé un autre Allemand, Goetlib Goeller, dont il était l'adjoint à la tête des "Eperviers" qui, ironie du sort, réussissent ce jour à battre le Cameroun par le score de 1 but à zéro.
Le Togo devenait ainsi la seule équipe à battre le Cameroun, qui remporta néanmoins la coupe.
Kodjovi Mawuena sera aidé dans sa tâche par un autre Togolais, Camelio Akoussa, actuel directeur technique de l’équipe.
Ils auront pour conseiller, Bachirou Salou, un ancien joueur des "Eperviers", qui a longtemps joué en Allemagne.
L’ex-gardien de but de la sélection nationale, Nibombé Waké, est nommé entraîneur des gardiens.
Dans la capitale togolaise, la démission de Otto Pfister laisse un goût amer aux populations que gagne de plus en plus une certaine déception.

11 Junho 2006 12:48:00




xhtml CSS