Kikwete propose un fonds spécial pour les dépenses du PR de l'UA

Addis-Abéba- Ethiopie (PANA) -- Le président sortant de l'Union africaine (UA), le chef de l'Etat tanzanien, Jakaya Kikwete, a proposé, lundi, la mise en place d'un fonds spécial pour prendre en charge les déplacements de son président.
C'est une des trois recommandations qui selon lui vont permettre de soulager d'un fardeau financier le pays qui préside l'organisation continentale.
Dans son discours d'adieu prononcé devant les 28 chefs d'Etat réunis dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, M.
Kikwete a déclaré: "je recommande la création d'un fonds spécial pour couvrir certains des frais associés à l'exécution du mandat du président.
Si nous ne le faisons pas, nous risquons de ne pas pouvoir permettre à certains pays de diriger l'Union africaine du fait des frais élevés qu'entraîne cette responsabilité", a-t-il indiqué.
Le président tanzanien, à qui a succédé le guide libyen, Mouammar Kadhafi à la tête de l'Union africaine, souhaite également la mise en place d'une troïka que consultera le président quand il sera nécessaire d'intervenir dans les nombreuses crises africaines.
"Cette recommandation découle du fait qu'après le sommet, il n'y a pas de réunion officielle dont peut se servir le président pour discuter et prendre des décisions sur les problèmes qui se posent", a-t-il indiqué.
Il a également exprimé le souhait que le pays occupant la présidence de l'UA devienne automatiquement membre du Conseil de paix et de sécurité.
"Pour résoudre ces conflits, le président doit collaborer étroitement avec le Conseil de paix et de sécurité.
Quand un pays assure la présidence de l'UA et qu'il n'est pas membre de ce conseil, il ne peut pas jouer ce rôle", a-t-il souligné.

02 février 2009 16:15:00




xhtml CSS