Ki-moon félicite Kadhafi pour son accession à la présidence de l'UA

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le guide libyen, Mouammar Kadhafi, président en exercice de l'Union africaine, a reçu, lundi soir à Addis-Abeba, le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, avec qui il a évoqué les questions relatives à la paix en Afrique, notamment au conflit de la province du Darfour, dans l'Ouest du Soudan.
Selon une source diplomatique libyenne, M.
Ban a, à cette occasion, félicité le leader libyen pour son élection à la présidence de l'Union africaine (UA), l'exhortant à poursuivre ses efforts afin d'alléger la tension entre le Tchad et le Soudan et de trouver une solution pacifique au problème du Darfour, compte tenu de son influence morale et de ses excellentes relations avec les deux pays.
Le Secrétaire général de l'ONU s'est, par ailleurs, dit confiant que l'Afrique jouera un rôle primordial dans la réalisation de cet objectif sous la direction du guide libyen avec qui il a fait part de son souhait d'avoir une plus grande collaboration dans le traitement de toutes les questions du monde, notamment celles de la sécurité, de la paix et des réformes de l'ONU.
Le patron des Nations unies a également appelé le leader Kadhafi à soutenir les missions de maintien de la paix de l'ONU qui remplaceront celles des forces européennes au Tchad et en Centrafrique et à user de ses bons offices pour aider les Nations unies en vue de trouver une solution rapide à la tension dans les relations entre l'Ethiopie et l'Erythrée, d'une part et entre l'Erythrée et Djibouti de l'autre.
M.
Ban a fait au leader libyen un résumé succinct sur sa visite dans la Bande de Gaza en Palestine occupée et appelé le guide Kadhafi à aider les Nations unies dans l'allègement de la tension et à trouver des solutions aux problèmes qui surgissent dans cette région.
La rencontre a également permis de passer en revue la question des réformes des Nations unies pour lesquelles le guide Kadhafi a réitéré sa vision, affirmant qu'une réforme de fond ne peut se traduire que par l'attribution des compétences du Conseil de sécurité des Nations unies à l'Assemblée générale, étant donnée que cette instance incarne le Parlement du monde et au droit de l'Afrique à un siège permanent au Conseil avec tous les privilèges comme ce qui est advenu à la Chine lorsqu'elle a été admise dans cette instance.

03 février 2009 15:34:00




xhtml CSS