Khartoum lance un appel pour une aide d'urgence au Darfour

Khartoum- Soudan (PANA) -- Les autorités soudanaises ont lancé lundi un appel pour une aide d'urgence aux populations sinistrées du Darfour, victimes de la guerre.
Le ministre soudanais des Affaires étrangères, Mustafa Osman Ismail, a déclaré, au cours d'une réunion entre le gouvernement soudanais et les Nations Unies portant sur le mécanisme de consultation, que "toutes les régions du Darfour sont prêtes à recevoir les aides".
Ismail réagissait ainsi à la déclaration de l'ONU, samedi dernier, relative à l'augmentation de sa capacité opérationnelle au Darfour, ajoutant par ailleurs que les demandes des Agences d'aide humanitaires pour élargir leurs actions dans la région ravagée par la guerre doivent faire l'objet d'une approbation rapide du gouvernement.
Il a souligné que le gouvernement a reçu une proposition du médiateur tchadien pour la mise sur pied d'un mécanisme de suivi du cessez-le-feu, ajoutant par ailleurs que les autorités sont en train d'étudier la proposition.
Le gouvernement soudanais et les deux groupes rebelles du Darfour ont récemment signé un accord politique pour accélérer les pourparlers sur la zone déchirée par la guerre en plus du pacte de cessez-le-feu de 45 jours renouvelables.
Le ministre d'Etat auprès du ministère des Affaires humanitaires, Mohammed Youssef, a insisté sur l'importance du travail du mécanisme de consultation qui facilite la circulation des aides humanitaires dans la vaste région désertique du Darfour affectée par la guerre entre les forces rebelles et l'armée gouvernementale.
Il a fait part de la disponibilité du gouvernement à garantir des visas d'entrée et la permission aux employés des organisations humanitaires.
Plus d'un million de personnes ont abandonné leurs domiciles depuis l'éclatement de la crise en février 2003.
Beaucoup se sont réfugiés au Tchad voisin, a déclaré l'ONU.

03 mai 2004 23:37:00




xhtml CSS