Kérékou donne le coup d'envoi du Festival Gospel et Racines

Cotonou- Bénin (PANA) -- Le chef de l'Etat béninois, le général Mathieu Kérékou, a procédé dimanche soir à Cotonou au lancement officiel de la deuxième édition du Festival Gospel et Racines, a constaté la PANA.
Parrainée par le chanteur sénégalais Youssou Ndour et la vedette française du gospel Nicoletta, cette édition rassemble jusqu'au 17 août douze groupes en provenance d'une dizaine de pays, notamment la France, les Etats- Unis, la Grande-Bretagne, l'Afrique du Sud, le Ghana, le Nigeria, la Côte d'Ivoire et le Togo dans trois villes: Cotonou, Porto-Novo et Ouidah.
Le général Kérékou, pour qui ce festival est une "opportunité pour des frères séparés par des siècles d'histoire de se retrouver et d'échanger en vue du développement de leur continent", a invité les Africains d'Afrique et ceux de la diaspora à se tourner résolument vers l'avenir en vue d'un réveil effectif du continent.
Carrefour d'échanges culturels et spirituels entre Africains du continent et Noirs de la diaspora, la manifestation connaîtra cette année un "festival off" destiné à permettre à des groupes pratiquant d'autres genres de prendre part à la fête et une table ronde sur les origines du gospel.
Volet culturel et spirituel le plus populaire du processus "Réconciliation et développement", le Festival international Gospel et Racines a pour vocation, selon ses initiateurs, d'aider au retour de la compréhension mutuelle entre les Noirs d'Afrique et ceux de la diaspora.
Rendez-vous obligé de tous les acteurs et partenaires de la réconciliation, la manifestation permettra également de promouvoir la musique gospel en Afrique par une formation professionnelle des créateurs, promoteurs et techniciens, ainsi que par un soutien effectif aux échanges et contacts entre les artistes et groupes africains et les vedettes et promoteurs internationaux.
Le festival, qui revêt aussi une dimension économique par le développement d'initiatives diverses, notamment le tourisme, l'artisanat, l'édition, la production audiovisuelle et les NTIC, s'adresse aussi à toutes les couches de la population africaine et à sa diaspora vivant en Amérique, en Europe et aux Caraïbes.
La première édition, organisée du 27 octobre au 3 novembre 2002, avait rassemblé environ 300 artistes de divers pays d'Afrique, d'Amérique et d'Europe sous le parrainage du Camerounais Manu Dibango et de la Béninoise Angélique Kidjo, rappelle-t-on.

11 août 2003 13:46:00




xhtml CSS