Kenya s'investit dans la lutte contre l'insécurité croissante

Nairobi- Kenya (PANA) -- Inquiétées par l'insécurité galopante dans le pays, les autorités kenyanes ont annoncé ce jeudi, des mesures sévères visant à contenir le situation dans le pays.
Le porte-parole du gouvernement Alfred Mutua a déclaré à l'occasion d'une conférence de presse, que le gouvernement va renforcer la sécurité pour s'assurer de la baisse considérable de la criminalité dans le pays.
"Le gouvernement a mobilisé tous les départements de la police de l'administration policière, l'Unité des services généraux jusqu'à l'administration provinciale, pour barrer la route à la criminalité», a déclaré M.
Mutua.
Les organes de sécurité du pays vont aussi jouer leur partition en intensifiant les patrouilles et en initiant des patrouilles pédestres de quartier pour juguler la criminalité galopante.
Le Kenya est frappé ces dernières années, par une vague de crimes sans précédent et les centres urbains sont les zones les plus touchées car étant la zone de prédilection des bandits.
Les cas d'agressions, de cambriolage, de meurtre, de vol de voiture, de viol et de vol, continuent de monter en flèche, en dépit de l'assurance de la police portant sur les mesures prises pour contrecarrer les bandits.
Dans les provinces situées dans le nord du pays, des conflits intercommunautaires et des incidents opposant les éleveurs et les bandes armées, sont fréquents.
Le samedi dernier dans le district de Marsabit situé à 574 km de Nairobi, des bandits armés qui seraient issus d'un clan rival ont tendu une embuscade à un groupe d'enfants qui se rendaient à une cérémonie religieuse tuant quatre d'entre eux et en blessant d'autres.
M.
Mutua a noté que le pays a connu de forts taux de criminalité, notamment dans les zones rurales.
Selon lui, le district de la Vallée du Rift est la zone la plus touchée par le banditisme et le vol de bétail ajoutant par ailleurs, que le gouvernement a déployé d'importantes forces de sécurité pour contenir la situation dans la zone.
Pendant ce temps, M.
Mutua veut que les Kenyans soient plus dynamiques dans la lutte contre le banditisme en collaborant avec la police pour lui donner des informations.

21 avril 2005 18:49:00




xhtml CSS