Kenya: Ki-moon appelle à la responsabilité des dirigeants politiques

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a déclaré jeudi à Addis-Abeba que le président du Kenya, Mwai Kibaki et le candidat du Mouvement démocratique Orange (ODM) lors de la présidentielle du 27 décembre, Raila Odinga, ont une responsabilité particulière dans la résolution de la crise post- électorale.
S'exprimant lors de la session d'ouverture du 10ème sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA), il a estimé que la poursuite de la violence au Kenya risquait de s'intensifier à des niveaux catastrophiques.
"Plus de 800 personnes ont déjà perdu la vie dans les affrontements déclenchés au lendemain des dernières élections et qui prennent de plus en plus un caractère ethnique", a déploré M.
Ki-moon.
"Le comité d'éminentes personnalités dirigé par mon prédécesseur, Kofi Annan, travaille sans relâche pour aider les parties kenyanes à régler le différend qui les oppose et qui est à l'origine de la violence et des massacres actuels", a-t-il ajouté.
Parlant en présence du président kenyan, Mwai Kibaki, il a affirmé qu'il soutenait pleinement les efforts de M.
Annan.
"Il (M.
Annan) mérite notre soutien à nous tous", a-t-il dit, appelant les dirigeants africains et leurs compatriotes au calme et à régler leurs différends par le dialogue, tout en respectant le processus démocratique.

31 janvier 2008 11:32:00




xhtml CSS