Kadhafi satisfait des résultats du sommet de l'UA

Syrte- Libye (PANA) Le président en exercice de l-'Union africaine (UA), le guide libyen Mouammar Kadhafi s'est dit "très satisfait" des résultats "très importants" enregistrés par le 13ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'organisation panafricaine, qui a pris fin vendredi tard dans la soirée à Syrte, en Libye.
S'exprimant à la clôture de ce Sommet, il a souligné que "ceux qui pensaient que nous ne savons que lancer des slogans doivent comprendre à l'issue de ce sommet que nous avons la volonté nécessaire pour faire avancer l'Afrique".
Le guide libyen a ainsi salué la décision "historique" prise par les chefs d'Etat et de gouvernement de transformer la Commission de l'UA en Autorité africaine.
"Avec la naissance de l'Autorité, l'Afrique va parler d'une seule voix pour relever les défis", a-t-il souligné, estimant qu'avec cette nouvelle institution, les conditions sont remplies pour permettre au continent de défendre des positions fortes dans les instances internationales.
En effet, souligne le guide libyen, la création du mécanisme pour la paix et la réconciliation des Africains et une coordination des politiques de défense sont des éléments importants pour permettre à l'Afrique de surmonter ses difficultés.
"Nous allons mettre tous nos moyens pour que la Nouvelle Autorité qui va être mise en place puisse réussir sa mission", a déclaré le guide libyen, tout en appelant le Parlement panafricain à ratifier rapidement l'amendement des actes constitutifs de l'UA.
La décision de transformer la Commission en Autorité est pour lui un "signe de maturité des dirigeants africains, contrairement aux leaders de la seconde génération qui ont pris le relais des pères fondateurs de l'Afrique".
"Cette période intermédiaire a été marquée par des coups d'Etat inutiles et des politiques qui n'ont pas profité aux populations", a noté le leader libyen.
Il a, dans la même lancée, fustigé "les ennemis de l'Afrique qui ont créé les frontières artificielles, divisé les populations et exploité leurs richesses à leur seul profit".
"Mais ce temps est révolu car les dirigeants africains ont pris conscience du jeu de ces ennemis.
Ils sont plus responsables et vont travailler pour le compte des citoyens africains", a-t-il ajouté.
Le président en exercice de l'UA a aussi annoncé l'organisation d'un sommet spécial sur les conflits en Afrique, à Syrte, à l'occasion de la célébration du quarantième anniversaire de la Révolution libyenne en septembre prochain, et invité les Etats africains à faire de ce sommet un "succès retentissant".
Par ailleurs, il a dénoncé le fait que l'Afrique soit le seul continent qui ne dispose pas d'un siège permanent et d'un droit de véto au sein du Conseil de sécurité des Nations unies.
"Nous sommes majoritaires au sein des Nations unies et sans les voix de l'Afrique, l'ONU ne pourra jamais fonctionner correctement", a-t-il souligné.

03 juillet 2009 21:53:00




xhtml CSS