Kadhafi réitère son appel contre l'émigration des jeunes africains

Accra- Ghana (PANA) -- Le guide libyen Mouammar Kadhafi a réitéré son appel à mettre fin à l'immigration des jeunes africains vers l'Europe, qualifiant, samedi soir, l'aventure de jeunes africains à bord de bateaux de fortune pour traverser la Méditerranée, de "drame et humiliation pour l'Afrique".
S'exprimant lors d'une rencontre à l'université d'Accra avec les professeurs, étudiants et acteurs de la jeunesse ghanéenne, le leader libyen a appelé la jeunesse africaine à s'attacher à la terre africaine et à y vivre "et y mourir".
Il a reéaffirmé également que le contient africain regorge de matières premières, énergétiques, minières et aquatiques et dispose de vastes terres agricoles, estimant, toutefois, que cela ne peut intervenir que par un instrument africain unique incarné par un gouvernement fédéral oeuvrant à réaliser le développement économique et social du continent.
Le colonel Kadhafi a ajouté que l'émigration de la jeunesse vers l'Europe est devenue un phénomène mondial constituant une humiliation pour l'Afrique et appelé les jeunes africains à abandonner cette entreprise pour se consacrer à l'agriculture et à l'industrie en Afrique, sous les auspices d'un gouvernement fédéral assurant le développement et l'exploitation des ressources du continent au profit de ses populations.
Il a aussi appelé la jeunesse africaine à ne pas croire aux leurres colportés sur la prospérité qui se trouverait sur l'autre rive de la Méditerranée.
Le leader libyen a mis l'accent sur la nécessité qu'a partir d'Accra soit lancé, une nouvelle fois, l'appel de l'unité africaine, auquel s'était consacré le militant et père fondateur du Ghana, Kwamé Nrumah, et invité les masses populaires africaines à faire entendre leur voix, lundi, aux dirigeants africains qui devront examiner les possibilités de création d'un gouvernement fédéral.

01 juillet 2007 19:12:00




xhtml CSS