Kadhafi réaffirme les enjeux du sommet de l'UA à Accra

Accra- Ghana (PANA) -- Le guide Mouammar Kadhafi a déclaré samedi soir à l'Université d'Accra que la question de l'unité de l'Afrique est décisive, étant donné que l'avenir des Africains en dépend.
S'exprimant à la veille de l'ouverture du neuvième sommet des dirigeants des pays membres de l'Union africaine, le leader libyen a appelé les Africains, en particuliers les jeunes à décider eux-mêmes de leur destin et de ne pas le laisser entre les mains d'un groupe de présidents qui se rencontrent dans une salle close.
Il a affirmé que l'Afrique a dilapidé en pure perte quatre décennies après l'appel lancé depuis Accra par le militant africain Kwame Nkrumah pour la création d'un gouvernement africain.
Le guide Kadhafi a ajouté que certains se sont opposés à l'appel de Nkrumah, causant le blocage du processus de développement des sociétés africaines.
Il a déclaré que, 40 ans après cet appel, l'Afrique demeure déchirée, arriérée et nécessiteuse malgré ses énormes ressources minières, estimant que les sommets africains n'ont rien changé pou le continent.
Le leader libyen a estimé que l'Afrique se trouve actuellement à un tournant historique, soutenant que les masses africaines sont seules capables de prendre la décision de l'unité et de sortir le continent de la situation de division, de pauvreté, de maladie et d'arriération.
Il a estimé que laisser le destin du continent entre les mains d'un groupe de présidents réunis dans une salle close constitue un danger pour l'avenir du continent, indiquant que les masses africaines doivent faire entendre leur voix au sommet d'Accra.
Le guide Kadhafi a rappelé des rencontres qu'il a eu avec des représentants de la Société civile africaine au cours de sa tournée qui l'a conduit la semaine dernière au Mali, en Guinée, au Sierra Leone et en Côte d'Ivoire.
Au cours de ces rencontres, il a souligné la nécessité de créer les Etats unis d'Afrique et plaidé pour la formation d'un gouvernement continental qui sera le principal point à l'ordre du jour du sommet de l'UA qui s'ouvre ce dimanche à Accra, la capitale du Ghana.
Le leader libyen s'est étonné que certains persistent à s'attacher à l'émiettement de l'Afrique, tout en sachant que cette situation n'est pas viable.

01 juillet 2007 10:22:00




xhtml CSS