Kadhafi propose d'intégrer le NEPAD dans la nouvelle Autorité

Syrte- Libye (PANA) -- Le guide libyen, Mouammar Kadhafi, président en exercice de l'Union africaine, a proposé l'intégration du Nouveau partenariat pour le développement économique de l'Afrique (NEPAD) dans la nouvelle Autorité de l'Union africaine, à l'ouverture du 21ème sommet du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement chargé de la mise en œuvre de ce programme, à Syrte, en Libye, a constaté la PANA sur place.
"Le NEPAD est connu dans le monde et a une base administrative, un capital d'expérience, il n'est donc pas nécessaire de le supprimer, mais de l'intégrer dans l'Autorité qui sera créée", a fait observer le guide libyen.
Cette intégration du NEPAD dans les structures de la nouvelle Autorité règle, selon le guide libyen, son statut juridique.
Il sera une composante de l'Autorité et aura pour mission le commerce extérieur et la coopération internationale entre l'Union africaine et le reste du monde.
Dans ce schéma proposé par le guide libyen, le NEPAD ne sera alors qu'un ministère ou un secrétariat.
Selon le président en exercice de l'UA, un sommet sur le NEPAD n'aura plus sa raison d'être.
"Il n'y aura plus qu'un seul sommet de l'Union africaine, sous la houlette d'une seule Autorité".
Revenant sur l'historique du NEPAD, il a souligné que ce programme est né quasiment en même temps que l'Union africaine.
Ce qui a entraîné, selon lui, l'existence de deux structures parallèles.
A ce propos, le guide libyen a dénoncé la mainmise des bailleurs de fonds qui ont dicté leurs conditions aux Africains, les accusant même d'avoir orchestré l'installation du siège du NEPAD en Afrique du Sud.
Leur objectif était, selon lui, de créer une structure parallèle à l'Union africaine.
"Les chefs d'Etat africains ont fait la queue devant les bailleurs de fonds pour obtenir des financements, dans des conditions qu'il juge "avilissantes", ajoutant: "Nous avons trop attendu et malheureusement nous n'avons rien obtenu d'eux, c'est vraiment désolant".
Pour le guide libyen, ce n'est que récemment que les Africains ont compris ces manœuvres et ont décidé d'intégrer le NEPAD dans les structures de l'UA.
Maintenant, a-t-il affirmé, "celui qui veut coopérer avec le NEPAD doit passer par l'Union africaine".
Mais cette décision d'intégrer le NEPAD dans l'Union africaine a rencontré des difficultés dans son application, dans la mesure où ses attributions et sa mission n'ont pas été précisées, affirme le président de l'UA.
Il appartient à ce sommet de régler définitivement cette question.

30 juin 2009 14:43:00




xhtml CSS