Kadhafi investi président en exercice de l'UA

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le guide libyen, Mouammar Kadhafi, a été installé lundi en début d'après-midi à Addis-Abeba, dans ses nouvelles fonctions de président en exercice de l'Union africaine (UA) pour cette année.
Après avoir reçu le témoin des mains du président sortant, le Tanzanien Jakaya Kikwete, le Guide Kadhafi a prononcé un bref discours pour accepter son investiture et assurer les chefs d'Etat et de gouvernement qu'il mettra tout en œuvre pour permettre à l'UA de relever les défis qui interpellent l'organisation continentale, notamment de déblayer le terrain pour la réalisation ultérieure des Etats unis d'Afrique.
Il lui revient d'impulser une nouvelle dynamique à l'organisation après la décision prise dimanche par les chefs d'Etat et de gouvernement de transformer la Commission en Autorité de l'UA.
Cette Autorité sera installée en juillet prochain, mais il revient au nouveau président en exercice de l'UA de trouver les voies et moyens de rendre cette structure opérationnelle d'ici au prochain sommet ordinaire de l'UA, à Madagascar.
Le guide libyen devra engager les discussions avec les chefs d'Etat et de gouvernement à Addis-Abeba pour déterminer le rôle de cette structure qui devrait fonctionner comme un secrétariat de l'UA, les étapes à franchir ainsi que les attributions dévolues aux ministres.
Il lui reste aussi à trancher la question de la souveraineté qui n'a pas été abordée dans les discussions ayant conduit à la création de l'Autorité de l'Union africaine.
Tout juste, les chefs d'Etat ont décidé que les pays garderont leur souveraineté.
La cérémonie officielle d'ouverture du 12ème sommet ordinaire de l'UA s'est déroulée lundi matin en présence de quelque 25 chefs d'Etat africains.
Plusieurs personnalités ont aussi rehaussé de leur présence cette cérémonie, dont le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et le Secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa.
Le 12ème sommet, qui va durer un jour, se déroule sous le thème "Développement des infrastructures en Afrique" et se prononcera sur la crise financière.

02 février 2009 13:07:00




xhtml CSS