Kadhafi avise les "grands pays africains" accrochés à leur leadership

Tripoli- Libye (PANA) -- Le colonel Mouammar Kadhafi a mis en garde les "grands pays africains" opposés au gouvernement fédéral contre le leadership à tout prix dans les sous-régions, taxant ceux-ci de "Serbie africaine" ou de "Russie africaine" en référence à la Serbie et la Russie, toutes deux nostalgiques de l'ex-Fédération de Yougoslavie et de l'ex-Union soviétique.
Le leader Kadhafi a précisé, lors d'une rencontre mardi dans la capitale libyenne Tripoli avec la presse internationale, que ces "grands pays africains" qu'il n'a pas cités, veulent transformer les sous-régions en zones d'influence pour écouler leurs produits et les pays en pseudo-colonies ou mini-Etats.
Le leader libyen a indiqué que ces "grands pays" en Afrique s'opposent, d'une manière ou d'une autre, à l'édification du gouvernement fédéral africain car l'avènement des Etats-Unis d'Afrique et du gouvernement fédéral africain met au même pied d'égalité tous les pays africains, petits et grands.
Le colonel Mouammar Kadhafi a affirmé que cette vision de leadership est éphémère car le sort des régions sera similaire à celui de l'Union soviétique et de la Fédération de Yougoslavie disloquées et les Etats balkanisés sont attirés par l'Union européenne.
Il a averti que ceux qui nourrissent de telles intentions s'engagent dans une impasse vu que "les petits pays africains" sont conscients que leurs intérêts résident dans leur égalité avec "les grands pays", soulignant que cette égalité se réalise avec la création des Etats- Unis d'Afrique et non dans les unités régionales.

30 janvier 2008 20:41:00




xhtml CSS