Kadhafi appelle à financer les forces africaines au Darfour

Tripoli- Libye (PANA) -- Le guide Mouammar Kadhafi a renouvelé dimanche, son appel aux pays africains pour prendre en charge le financement des forces africaines composées de 7.
000 hommes présents dans la province du Darfour, à l'ouest du Soudan.
"Si l'Afrique est dans l'incapacité de les financer, la question pourrait devenir une question internationale avec l'intervention de forces internationales au Darfour, ce qui signifie la colonisation de l'Afrique", a indiqué le leader libyen.
Dans un discours dimanche, à l'ouverture du Congrès populaire général de la Jeunesse africaine, le guide Mouammar Kadhafi a insisté sur la nécessité pour les peuples africains de prendre conscience du danger que représente l'arrivée de troupes internationales à chaque fois qu'un problème survient en Afrique.
"Si à chaque problème, on amène des forces onusiennes, cela signifie qu'on cèdera le continent à ces forces.
L'Afrique deviendrait colonisée et serait sous protectorat et sous tutelle internationale", a averti le guide libyen.
Selon lui, les peuples africains doivent savoir que d'importantes parties du continent sont sous contrôle international et que le colonialisme est à nouveau de retour d'une manière sournoise.
Il a cité les cas de la Corne de l'Afrique, de la Côte d'Ivoire, de la région des Grands Lacs et du Sud-Soudan où sont installées des forces internationales.
Le leader libyen a affirmé que l'Afrique, qui dispose actuellement de 2,250 millions de soldats et dépense 14 milliards de dollars par an pour ses armées, n'a besoin ni de forces internationales ni de financement international pour ses forces au Darfour.
C'est pourquoi, il a exprimé son étonnement face à "l'incapacité" de l'Afrique à financer 7.
000 soldats africains au Darfour.
Le guide Kadhafi a appelé les jeunes africains à réaliser l'unité africaine, à construire la propre force de l'Afrique afin que le colonialisme et l'esclavage ne reviennent jamais sur le continent.
On rappelle que plus de 1.
500 jeunes africains venus de l'ensemble du continent et représentant différentes organisations civiles africaines de jeunes, prennent part à cette rencontre de trois jours qui prend fin mardi.

27 février 2006 17:51:00




xhtml CSS