Journée internationale de la Jeunesse: d'une organisation "pour jeunes" passer à une organisation "de jeunes" (IPPF)

Dakar, Sénégal (PANA) – La Communauté internationale commémore ce mercredi la Journée  internationale de la Jeunesse, sous le thème, "Engagement civique des jeunes", en célébrant les actions que des jeunes du monde entier entreprennent pour améliorer leur bien-être et celui de leurs communautés.

Pour la Fédération internationale pour la Planification familiale (IPPF) l'engagement des jeunes est au cœur des priorités, à l'image des actions déployées par la Fondation en faveur  l'autonomisation des jeunes, de leur leadership et de leur participation.

« Au cours des 63 dernières années, nous avons activé des millions de jeunes à réaliser leurs droits sexuels et  renforcer leurs rôles de conducteurs du changement  social », précise un communiqué de l'IPPF, qui reconnaît que les jeunes sont un groupe spécial avec des caractéristiques uniques et des besoins qui doivent être abordées, afin de prospérer dans la société.

C'est à cette fin que l'IPPF a récemment approuvé un nouveau cadre stratégique intitulé "BOLD" (2016-2022) visant à répondre aux nouvelles tendances sociales, politiques et démographiques liées à l'avenir de la jeunesse, en passant  d'une organisation ouverte aux jeunes à une organisation  où les jeunes deviendront les principaux intervenants dans le programme de la Santé et des droits de reproduction.

Quant au Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), il estime que « nier à ces jeunes le droit à une participation significative dans la prise de décision est une violation flagrante de leurs droits, un échec du processus démocratique, mais également un gaspillage de capital humain qui peut propulser vers le développement des nations », lorsqu'on sait que dans 65 pays, plus de la moitié de la population est âgée de moins de 24 ans.

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi, le directeur exécutif de UNFPA, Dr. Babatunde Osotimehin, annonce que: « les 15 prochaines années offrent une occasion unique pour un dividende démographique qui permettra d'accélérer le relèvement post-confit et la croissance économique durable, ainsi que le développement dans de nombreux pays, si nous donnons du soutien, éduquons et  créons des emplois pour les jeunes d'aujourd'hui ».

En effet, pour la plupart, les jeunes restent exclus du processus de prise de décision, à l'image des statistiques selon lesquelles,  « bien que 16% de la population mondiale sont âgés de 20-29 ans, ce groupe d'âge ne représente que 1,6% des parlementaires, dont la plupart sont des hommes, tandis que les jeunes rejoignent rarement les partis politiques et la majorité d'entre eux ne vote pas aux élections.

Pourtant, indique la déclaration, « les jeunes sont à l'origine des changements vers un avenir meilleur pour tous dans tous les coins du monde, ils mènent une action mondiale sur le changement climatique, ils sont en campagne pour mettre fin à la discrimination, ils prennent la parole pour défendre la démocratie et la liberté d'expression, ils relient notre monde aux innovations en matière de technologie de l'information et de consolidation de la paix dans les sociétés ravagées par la guerre ».

Evoquant « l'Agenda 2030 pour le développement durable », que les dirigeants du monde adopteront en septembre prochain, l'UNFPA estime que pour avoir une chance de réussir dans la construction d'un avenir meilleur pour l'humanité, « nous devons veiller à ce que tous les jeunes aient accès à la santé et aux droits sexuels et de reproduction, y compris l'éducation sexuelle complète".
-0- PANA SSB/IBA 12août2015

12 août 2015 11:24:21




xhtml CSS