Jimmy Carter conduit une mission d'observation électorale au Soudan

Dar es-Salaam- Tanzanie (PANA) -- Le Centre Carter a annoncé jeudi que l'ex-président américain Jimmy Carter et trois autres personnalités éminentes conduiront la délégation internationale d'observation du Centre dans le cadre de la supervision des élections au Soudan prévues ce mois-ci.
Les autres personnalités éminentes sont l'ancien chef de la diplomatie algérienne Lakhdar Brahimi, l'ancien premier vice- président tanzanien et Premier ministre Joseph Warioba et le directeur exécutif du Centre, John Hardman.
La mission du Centre Carter, forte de plus de 60 observateurs internationaux issus de plus de 20 pays, sera déployée sur toute l'étendue du territoire soudanais.
"La présence du Centre traduit l'intérêt de la communauté internationale pour le processus électoral soudanais.
Le Centre procèdera à une évaluation impartiale de la qualité globale des élections", a promis JImmy Carter.
Le Centre Carter mène ses missions d'observation conformément à la Déclaration de principes relative à l'observation internationale d'élections des Nations unies de 2005, qui a été adoptée par 35 groupes d'observation électoraux.
En août 2009, le Centre Carter a finalisé un protocole d'accord avec le Gouvernement d'unité nationale soudanais (GONU) et la Commission nationale des élections, le Gouvernement du Sud-Soudan (GOSS), qui stipule que la mission du Centre a un libre accès partout dans le pays et à tous les acteurs et étapes du processus électoral.
Un groupe d'observateurs à long terme du Centre a été déployé au Soudan depuis août 2009 pour évaluer la situation préélectorale.
Le Centre fournit aussi une formation au renforcement des capacités techniques aux organisations de la Société civile soudanaise actives dans l'observation d'élection.
Ce travail a été salué par la commission électorale et introduit dans le protocole d'accord avec le GONU et le GOSS.
Organisation non-gouvernementale à but non lucratif, le Centre Carter a aidé à améliorer la vie de gens dans plus de 70 pays à travers le règlement de conflits; la promotion de la démocratie, des droits de l'Homme et des opportunités économiques; la prévention des maladies, l'amélioration des soins de santé mentale et la formation des fermiers à l'amélioration de leur production.
Le Centre Carter a commencé ses activités au Soudan en 1986 dans le cadre du projet agricole Sasakawa-Global 2000 et depuis plus de 20 ans ses programmes de promotion de la santé et de la paix ont porté essentiellement sur l'amélioration de la santé et la prévention et le règlement des conflits au Soudan.

08 avril 2010 11:26:00




xhtml CSS