Jeannette Museveni émue par la mortalité infantile liée à l'insalubrité

Kampala- Ouganda (PANA) -- La première Dame d'Ouganda, Mme Jeannette Museveni, s'est émue du nombre important d'enfants africains qui meurent chaque jour de maladies guérissables, comme la diarrhée, simplement par manque d'eau et d'assainissement.
"Chaque jour, 2.
000 petits Africains meurent de diarrhée, alors que l'usage de toilettes réunissant toutes les conditions d'hygiène et de salubrité peut réduire le taux de mortalité lié à cette maladie de 90 pour cent", note un communiqué qu'elle a publié lundi à Kampala, en marge du 15ème sommet de l'Union africaine (UA).
Le sommet, auquel prennent part une quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement, est, par ailleurs, centré sur la "Santé maternelle, néonatale et infantile et le développement en Afrique".
Les chefs d'Etat africains n'en sont pas à leurs premiers engagements allant dans le sens de garantir les services de base à moyen terme, souligne le communiqué, rappelant le sommet de 2008 à Sharm el-Sheikh, en Egypte, sur l'eau et l'assainissement.
"A cinq ans des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), l'objectif de réduire le nombre de victimes du manque d'eau et de l'assainissement de moitié ne sera pas atteint avant les prochains 200 ans au sud du Sahara", déplore le communiqué, citant Yunia Musaazi, de "WaterAid's East Africa Policy and Advocacy Adviser".

27 juillet 2010 09:33:00




xhtml CSS