Jean Ping élu président de la Commission de l'UA

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) – Le ministre des Aff-aires étrangères du Gabon, Jean Ping, a été élu, vendredi à Addis- Abeba, président de la Commission de l'Union africaine par la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, a-t-on appris de source officielle.
Les chefs d'Etat et de gouvernement étant toujours en réunion, on ignorait, dans l'immédiat, les conditions dans lesquelles a été élu le chef de la diplomatie gabonaise, qui remplace à ce poste l'ancien président du Mali, Alpha Oumar Konaré.
Outre Jean Ping, deux autres candidats étaient en lice pour le poste de président de la Commission de l'UA.
Il s'agit du Sierra léonais Abdulai Osman Conteh, juge en chef de Belize, en Amérique du Sud et de la Zambienne Inonge Mbikusita Lewanika, ambassadrice de son pays aux Etats-Unis.
M.
Ping bénéficiait notamment du soutien de la quasi-totalité des blocs régionaux.
Outre l'Afrique du Centre, qui a présenté sa candidature, il avait recueilli l'appui des pays de l'Afrique de l'Ouest et de ceux de l'Afrique de l'Est.
Même l'Afrique du Nord, qui semblait hésitante, a finalement porté son choix sur lui et seule l'Afrique australe, notamment l'Afrique du Sud, avait adopté une attitude de franche hostilité par rapport à Jean Ping.
Ayant constaté que son candidat, Dr Ali Triki, était forclos pour avoir déposé sa candidature en retard, la Libye a porté finalement son choix sur Jean Ping.
Lors de l'ouverture de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, le président sortant, John Kufuor avait souhaité que les pouvoirs du nouveau président de la Commission de l'UA soient renforcés pour qu'il puisse exercer son autorité sur la Commission.

01 février 2008 15:35:00




xhtml CSS