Jean Ping dresse les réformes à faire à la Commission de l'UA

Charm el-Cheikh- Egypte (PANA) – Le président de l-a Commission de l'Union africaine, Jean Ping, a énuméré les grandes lignes des réformes qu'il compte entreprendre pour améliorer l'efficacité de son institution, dans son discours à l'ouverture de la 11ème conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, ce lundi à Charm el- Cheikh, a constaté la PANA sur place.
Jean Ping a notamment souligné son intention de traduire en acte la vision de l'UA et ses objectifs tels que définis par ses instances dirigeantes au cours des dernières années.
"C'est pourquoi, déclare-t-il, j'ai décidé de placer mon mandat à la tête de la Commission sous le sceau de l'action et de l'efficacité, prenant en cela appui sur ce que l'équipe précédente a pu réaliser dans des conditions, qui au demeurant, n'ont pas toujours été faciles".
Prenant en compte les conclusions de l'audit des organes de l'Union, qui a révélé des faiblesses notables liées au fonctionnement et à la structure de la Commission, Jean Ping a fait observer qu'il "est impératif que nous remédiions à cet état de fait, notamment en travaillant à la mise en oeuvre scrupuleuse des recommandations faites par l'audit".
Il a révélé avoir commencé à engager, au niveau de la Commission, un certain nombre de réformes pour améliorer sa performance et renforcer sa capacité d'initiative et d'exécution.
"Il faut pour cela privilégier la compétence, l'expérience, l'efficacité et la justice, ainsi que le dévouement à l'UA et ses idéaux", a-t-il soutenu.
Le président de la Commission de l'UA veut aussi promouvoir l'esprit d'équipe et de collégialité et la bonne circulation de l'information.
"Il s'agira d'optimiser le fonctionnement des différentes structures de la Commission et de renforcer les mesures tendant à rendre plus transparente et plus crédible la gestion des précieuses ressources financières et matérielles mises à notre disposition", a ajouté M.
Ping.
L'amélioration des conditions de travail et le bien-être du personnel rentrent aussi dans son plan de réforme.
"Toutes ces réformes ont pour objectif de faire de la Commission une structure efficiente qui soit à la hauteur de la visibilité et de la crédibilité considérables acquises par l'Union africaine en un si court laps de temps", a indiqué M.
Ping.
Il se dit d'autant plus résolu à mener à bien ces réformes que sans une Commission capable de traduire dans les faits la vision des instances dirigeantes, "le risque est grand de voir la crédibilité dont jouit l'UA irrémédiablement remise en cause et l'espoir d'une Afrique au rendez-vous de l'histoire, céder le pas à une grave désillusion".
Ces réformes, conclut-il, se feront "dans la transparence, dans l'écoute des acteurs et des partenaires et dans le respect des règles et des principes régissant notre organisation".

30 juin 2008 10:51:00




xhtml CSS