Jean Ping déplore les obstacles budgétaires et politiques de l'UA

Munyonyo- Ouganda (PANA) -- L'Union africaine (UA) fait face à des obstacles budgétaires et politiques qui limitent la réalisation de ses nombreux projets, a déclaré jeudi à Munyonyo, en Ouganda, le président de la Commission de l'organisation continentale, Jean Ping.
"L'UA tout comme son prédécesseur, l'OUA (Organisation de l'unité africaine), est financée uniquement par les contributions statutaires des pays membres ainsi que par les contributions des partenaires au développement dont les limites couplées à l'instabilité sont de plus en plus évidentes", a-t-il affirmé.
S'exprimant au cours de la cérémonie d'ouverture de la 17ème session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA, il a souligné la nécessité de doter l'organisation de ressources financières et humaines adéquates.
"Aujourd'hui, l'Afrique est appelée à jouer un rôle primordial dans l'ordre politique mondial.
En fait, l'année 2010, qui a été proclamée année de l'Afrique, pourrait être le point de départ du décollage du continent et nous avons tous un rôle à y jouer", a-t-il dit.
"La Commission, en ce qui la concerne, est consciente de sa part de responsabilité dans cette tâche dont l'ampleur ne peut que renforcer notre détermination à vouloir accélérer plus que jamais le renforcement des capacités humaines et financières, les réformes et les améliorations à apporter pour assurer une gestion transparente et responsable des ressources qui nous sont confiées", a poursuivi M.
Ping.
M.
Ping a indiqué qu'il allait consacrer la seconde moitié de son mandat de quatre ans à la mise en œuvre de programmes majeurs et de projets identifiés pour le développement du continent ainsi que la quête d'une Afrique en paix avec elle-même et le reste du monde.

22 juillet 2010 17:00:00




xhtml CSS