Jean-Pierre Fabre invite à la pression sur le régime togolais

Cotonou- Bénin (PANA) -- L'opposant togolais Jean-Pierre Fabre, Secrétaire général de l'Union des forces du changement (UFC), a lancé un appel à la communauté internationale, l'invitant à faire pression sur le régime du Togo afin de ramener la paix dans ce pays.
Séjournant au Bénin dans le cadre du Forum de partis politiques, médias et société civile sur la consolidation de la paix en Afrique, M.
Fabre a souligné, dans un entretien avec la PANA, qu'il faut "que la communauté internationale use de son influence sur le régime togolais pour l'amener au dialogue".
Pour ce membre de l'opposition radicale, il faut une rencontre avec toutes les composantes de la classe politique et de la Société civile pour identifier les maux dont souffre le pays et les traiter de façon consensuelle.
Après cette identification, M.
Fabre propose la signature d'un accord politique permettant la mise en place d'un gouvernement de transition chargé d'organiser les élections générales.
Appréciant la formation récente d'un gouvernement d'union nationale, M.
Fabre a déclaré qu'il s'agit d'un "gouvernement de bric et de broc, un attelage hétéroclite qui ne pourra pas affronter les discussions sur le Togo".
"Ce gouvernement, a-t-il poursuivi, n'a aucune légitimité puisque le chef de l'Etat actuel, qui a fraudé aux élections et prétend être légitime, a juste invité les gens à entrer dans son gouvernement sans accord politique".
Pour Jean-Pierre Fabre, le refus de l'alternance démocratique est la cause fondamentale de la récurrence des crises en Afrique.
"Tant qu'il y aura des gens qui s'installeront au pouvoir et utiliseront la violence pour s'y maintenir, on ne pourra pas empêcher de croire que la voie royale de conquérir le pouvoir est la violence", a-t-il dit.
Prévu pour prendre fin vendredi, le Forum des partis politiques, des médias et de la Société civile sur la consolidation de la paix en Afrique de l'Ouest, initié par le Club de veille sur la paix et la sécurité en Afrique de l'Ouest et le Club du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest, regroupe quelque 300 participants en provenance de 18 pays d'Afrique et d'ailleurs.
Il vise à favoriser le dialogue et l'interaction entre l'exécutif, le législatif et le judiciaire, sur leurs rôles respectifs, à l'échelon local et national, dans la construction, la consolidation de la paix et de la démocratie en Afrique de l'Ouest.

30 june 2005 13:13:00




xhtml CSS