James Michel, troisième président des Seychelles

Victoria- Seychelles (PANA) -- James Michel, âgé de 59 ans, marié, père d'un fils et investi mercredi troisième président des Seychelles, a eu la plus longue carrière de ministre dans le régime de France Albert René, le chef de l'ةtat sortant.
Proche parmi les proches du président René, il est devenu secrétaire général adjoint du SPPF (Front Progressif du Peuple Seychellois) de 1984 à 1994, puis secrétaire général, avant de multiplier depuis 1977 les portefeuilles ministériels, dont ceux de l'Education, de l'Information et des Finances puis nommé vice- président en août 1996.
James Alix Michel, troisième président de la République des Seychelles, est né le 16 août 1944 dans le district d'Anse Boileau, à Mahé, l'île principale de l'archipel de l'Océan Indien.
C'est dans ce district qu'il a également fait ses études primaires, précisément à l'Ecole primaire d'Anse Boileau.
Avec deux soeurs et six frères, il est orphelin de père depuis sa tendre enfance, mais sa mère, Simone Charles, vit encore à Rivière Anglaise, à Victoria.
Après ses études primaires, il a passé le concours d'entrée au Seychelles College.
Admis, mais faute de ressources pour payer ses études, il sera orienté sur Modern School où il terminera ses études secondaires en 1959.
Il passa ces dernières années d'études dans des conditions très difficiles.
L'établissement se trouvant en ville, donc très loin d'Anse Boileau, la tante chez laquelle il avait été recueilli avait été obligée de louer, à son profit, une petite chambre non loin de l'école.
Cette location absorbait les maigres ressources de la famille.
C'est après ces moments difficiles qu'il entra au Teachers Training School où il étudia de 1960 à 1961.
A l'issue de sa formation pédagogique, il enseigna un an durant à l'Ecole primaire d'Anse Boileau.
Mais afin de pouvoir mieux subvenir aux besoins de la famille, il abandonna l'enseignement pour se faire employer à Cable and Wireless Telecommunications Company, où il travailla de 1962 à 1971.
Ecoeuré par les disparités salariales qui existaient dans cette compagnie, il s'engagea dans le syndicat.
Il est élu de 1970 à 1971 Secrétaire et Trésorier du Cable and Wireless Staff Union, un syndicat lié au Seychelles Transport and General Workers Union affilié au Seychelles People's United Party (SPUP), le premier parti politique de France Albert René.
C'est à cette époque qu'il devint un militant acharné, les grèves et surtout la lutte du SPUP l'ayant permis de mesurer la complexité de la lutte pour la libération du pays du joug colonial.
Après l'échec de la grève déclenchée à Cable and Wireless pour améliorer les conditions salariales, il quitta la compagnie et s'engagea comme comptable à l'Hôtel des Seychelles à Beau Vallon.
De 1971 à 1974, il sera successivement comptable, Assistant manager, puis manager de cet hôtel.
Fervent admirateur de France Albert René, il est élu en 1974 membre du Comité Central du SPUP au sein duquel il est chargé de l'organisation du parti, notamment dans les districts.
Il lui sera également confié l'édition de l'organe du parti "The People".
James Michel a aussi assuré de hautes fonctions au sein de l'armée.
Membre fondateur des Forces de défense du Peuple Seychellois en 1977, il a été Chef d'Etat-major de 1979 à 1993, avant de prendre sa retraite avec le grade de Colonel.
On retiendra qu'il a également assuré, de 1977 à 1979, les fonctions de Directeur de l'Education Civique au sein des Forces armées.
Sur le plan politique, il a été élu Secrétaire général adjoint du Seychelles People's Progressive Front (SPPF créé à la place du SPUP comme parti unique en 1978) de 1984 à 1994, date à laquelle il a été Secrétaire général du parti.
Un poste qu'il occupe encore maintenant.
Du coup d'Etat pacifique de 1977 qui amena son mentor France Albert René au pouvoir à nos jours, James Michel a été nommé membre de tous les gouvernements successifs dans lesquels il détiendra différents portefeuilles :  - de 1977 - 1979: Ministre d'Etat chargé de la Fonction publique et de l'Information - de 1979 à 1986: Ministre de l'Education et l'Information (chargé également de la Culture et des Télécommunications) - de 1986 à 1989: Ministre de l'Education, de l'Information et de la Jeunesse (Responsable également de la Culture et des Sports) - de 1989 à 1991: Ministre des Finances - de 1991 à 1993: Ministre des Finances et de l'Information - de 1993 à 1996: Ministre des Finances et de la Communication; Ministre de la Défense; Premier Ministre Désigné assurant l'intérim de la présidence en cas d'absence du Chef de l'Etat.
- Depuis août 1996, il est le Vice-Président de la République.

16 april 2004 12:09:00




xhtml CSS