Huit enfants togolais étaient à bord de "l'Etireno"

Lomé- Togo (PANA) -- Le bateau "Etireno", dont l'odyssée a pris fin le 17 avril dernier à Cotonou au Bénin, avait à son bord des mineurs victimes de trafic dont huit enfants togolais, a indiqué la directrice de la Protection et de la Promotion de la Famille du Togo, Suzanne Aho.
Mme Aho, qui s'est rendue à Cotonou pour s'informer davantage sur les enfants qui se trouvaient à bord du bateau, a affirmé qu'on a découvert 23 enfants de 3 à 14 ans issus de trois nationalités (Bénin, Mali et Togo).
Elle a précisé que certains étaient accompagnés au cours du voyage par leurs mères alors que d'autres étaient confiés à des connaissances (tuteurs ou proches parents).
Mais, selon la directrice togolaise de la Protection de la Famille, les enfants ont affirmé dans l'ensemble qu'ils se rendaient au Gabon à la recherche d'un mieux-être et d'une meilleure situation économique.
Le bateau, a-t-elle fait remarquer, transportait des clandestins et des enfants victimes de trafic.
Mme Aho a, en outre, révélé que les enfants togolais sont attendus pendant cette semaine au Togo où ils seront confiés à "Terre des Hommes-Togo", avant des recherches pour retrouver leurs parents auxquels ils seront finalement remis.
Elle a fait savoir que la délégation togolaise à Cotonou et les autorités béninoises ont décidé de signer un protocole d'accord de coopération entre le Togo et le Bénin sur le trafic des enfants, lors d'une rencontre de deux jours prévue ce mois-ci au Togo.

02 mai 2001 12:40:00




xhtml CSS