Hausse importante des explosions suicidaires au nord du Nigeria (UNICEF)

Tunis, Tunisie (PANA) - Les experts des Nations unies ont fait état de l'augmentation, de façon importante, des explosions suicidaires au nord du Nigeria et l'utilisation des femmes et des enfants dans l'exécution de plus des trois quarts de ces explosions.

Durant les cinq premiers mois de l'année en cours, 27 attaques suicidaires ont été enregistrées, contre 26 durant l'année 2014, a précisé le Fonds des Nations-unies pour l'Enfance (UNICEF).

Selon le responsable de l'UNICEF au Nigeria, Laurent Dutordoir, des groupes armés utilisent des femmes et des enfants, le plus souvent des filles dont l'âge varie entre 7 et 17 ans, dans l'exécution des attaques suicidaires généralement perpétrées dans les marchés bondés, dans des stations de bus ou des écoles.

Certains des enfants impliqués dans ces attaques ont été enlevés par les groupes armés, alors que d'autres sont des déplacés non accompagnés et exposés à l'exploitation, a précisé M. Dutordoir.

L'UNICEF estime que la violence au Nigeria a entraîné le déplacement de plus de 740.000 enfants.

-0- PANA AD/IN/IS/IBA 27mai2015

27 mai 2015 16:31:35




xhtml CSS