Grave crise alimentaire pour un 1/3 de la population burundaise

Bujumbura- Burundi (PANA) -- Quelque 1,8 millions de Burundais, soit le tiers des sept millions d'habitants que compte le pays sont confrontés à de graves problèmes pour se nourrir à cause de la sécheresse et des maladies qui attaquent certaines plantes comme la mosaïque du manioc.
Selon une récente enquête conjointe du PAM, de la FAO, de l'UNICEF et du gouvernement burundais sur la situation alimentaire du pays, il faudra 87.
000 tonnes de vivres pour faire face à l'état de famine généralisée au Burundi.
Les vivres nécessaires sont le haricot, le maïs, le riz, l'huile, la farine de bouillie, le sel et le sucre pour un montant global de quelque 46 millions de dollars US.
Le PAM dit avoir distribué 1.
350 tonnes de vivres entre le 9 et le 15 janvier dernier au profit de plus de 280.
000 personnes de différentes régions du pays qui souffrent le plus de la crise alimentaire.
On rappelle que des centaines de ménages continuent à fuir la faim au Burundi vers les pays voisins, comme le Rwanda et la Tanzanie.
Certaines informations de sources administratives locales parlent même de plus d'une centaine de villageois du nord et de l'est du Burundi qui seraient déjà morts dans ces régions particulièrement affectées par la sécheresse persistante au Burundi.

19 janvier 2006 17:50:00




xhtml CSS