Gbagbo somme l'ONUCI et la Licorne de quitter immédiatement la Côte d'Ivoire

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) - Le gouvernement formé par le président sortant de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, a demandé samedi le départ «immédiat» des forces de maintien de la paix de l’ONU et du contingent français déployées dans le pays.

Dans un communiqué lu à la télévision par le ministre de l’Education nationale, Mme Jacqueline Oble, porte-parole du gouvernement, souligne que cette décision est justifiée par le fait que «l'ONUCI (Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire) a fait preuve d'ingérence grave dans les affaires intérieures de la Côte d'Ivoire».

«Le gouvernement demande le départ de l'ONUCI et de la force Licorne de Côte d'Ivoire et s'oppose au renouvellement de son mandat qui prend fin le 22 décembre», a ajouté Mme Oblé.

Depuis le début de la crise post-électorale, les partisans de M. Gbagbo accuse l’ONUCI d’être favorable à Alassane Ouattara, vainqueur du second tour, selon la Commission électorale indépendante (CEI) avec 54,1 pour cent des voix.

Les résultats proclamés par la CEI ont été certifié par le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Côte d’Ivoire, Young Jin Choi.
-0- PANA GB/AAS 18dec2010

18 décembre 2010 19:20:26




xhtml CSS