Fin probable de l'épidémie Ebola en décembre en Guinée

Conakry, Guinée (PANA) - La fièvre hémorragique à virus Ebola pourrait être boutée hors de la Guinée au plus tard en fin décembre si des efforts sont faits individuellement pour respecter les mesures de prévention, a déclaré mardi au cours d’une conférence de presse, le coordinateur national de lutte contre la maladie, Dr. Sakoba Kéïta.

Le lavage des mains à l'eau chlorée est toujours strictement respecté à l'entrée de plusieurs services, notamment les hôpitaux, les banques, les universités, entre autres, mais abandonné en d'autres endroits.

Le coordinateur national de lutte contre Ebola a précisé que depuis vingt cinq jours, aucun nouveau cas de maladie n’a été enregistré dans le pays.

Le déploiement sur le terrain des agents de santé, notamment ceux de la Croix-Rouge, a provoqué en plusieurs endroits du pays des échauffourées qui ont entraîné des pertes en vies humaines dans une localité de la région méridionale où les populations en furie avaient attaqué au gourdin et à l'arme blanche des membres d'une délégation officielle en mission de sensibilisation.

L’épidémie a fait en plus d’un an de présence dans le pays plus de 2.083 morts sur un total de 3.351 cas confirmés, soit un taux de létalité de 62%. Le personnel médical a payé un lourd tribut avec 115 cas de décès sur un total de 211 agents infectés.

Le premier cas de la maladie était parti de Macenta (Sud), à environ 900 km de la capitale, Conakry, avant de se propager dans plusieurs localités du pays, notamment les quatre régions naturelles et dans plus d’une vingtaine de préfectures sur les trente trois que compte la Guinée.

La persistance de l’épidémie a provoqué un ralentissement de l’activité économique et précipité le départ de la majorité des investisseurs étrangers qui tardent à revenir, ce qui a du coup entraîné la mise au chômage de plusieurs travailleurs, en majorité des nationaux.

L’épidémie Ebola a servi de prétexte au gouvernement pour annoncer la mise à  niveau des structures hospitalières nationales et la création d’unités pouvant détecter en temps réel les maladies d’origine virale.  

-0- PANA AC/TBM/SOC      24nov2015  

24 novembre 2015 18:32:49




xhtml CSS