Fin du Festival panafricain de musique à Brazzaville et Kinshasa

Brazzaville- Congo (PANA) -- Le Festival panafricain de musique (FESPAM), tenu du 2 au 8 août à Brazzaville et Kinshasa, s'est achevé samedi dans la capitale congolaise par la remise de plusieurs prix aux meilleurs artistes participants, a constaté la PANA sur place.
Le prix Kouyaté Sory Kandia a été remporté par Kuanda Enoch du Congo, tandis que le prix Paul Kamba a été décerné au musicien Koffi Olomidé de la République démocratique du Congo (RDC).
Patricia Kelly de Côte d'Ivoire, quant elle, a reçu le prix de la chanson féminine et le groupe Magic System du même pays, le prix Joseph Kabassélé.
Les prix Oumkalsoum, Franklin Boukaka, musique religieuse et savante consécration d'un caractère ont été remportés respectivement par le groupe Banal El Gide d'Egypte, Youssou Ndour du Sénégal, Makoma de la RDC et l'orchestre Bantou de la capitale du Congo.
Ce festival a permis à plusieurs Congolais de voir jouer de grandes stars de la musique africaine et de la diaspora qui se sont produits lors de spectacles non-payants.
"Nous avons eu la chance de suivre le Sénégalais Youssou Ndour, les Congolais de la RDC Koffi Olomidé et Werra Son ainsi que Manu Dibango du Cameroun, Rebecca Malope d'Afrique du Sud et autres sur scène et le plaisir de connaître certains chroniqueurs travaillant pour de la musique internationale.
C'est un point intéressant pour ce FESPAM", s'est réjoui un étudiant de l'université Marien Ngouabi de Brazzaville.
Le prochain Festival panafricain de musique est prévu en août 2004, a annoncé le commissariat général du FESPAM.
La cérémonie de clôture de l'édition 2003 a été présidée par le président congolais Denis Sassou Nguesso en présence du directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, arrivé vendredi pour participer à cette cérémonie et discuter avec les autorités de la coopération entre le Congo et son organisme.

09 août 2003 10:17:00




xhtml CSS