Fin de la visite du secrétaire d'Etat adjoint américain en Afrique

New York, Etats-Unis (PANA) - Le secrétaire d'Etat adjoint américain, Bill Burns, a achevé sa tournée d'une semaine en Afrique par l'Ethiopie, qui accueillait le 18ème sommet de l'Union africaine, annonce le Département d'Etat américain dans un communiqué transmis mardi à la PANA.

En tant que chef de la délégation américaine à ce sommet, il a rencontré dimanche et lundi un certain nombre de décideurs à Addis-Abeba, dont le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, le président Salva Kiir du Soudan du Sud, le ministre soudanais des Affaires étrangères, le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi, le Premier ministre libyen Al-Keeb, le chef de la diplomatie chinoise, Yang et son homologue du Kenya, Wetangula.

Durant le week-end, le secrétaire d'Etat adjoint était en Ouganda où il a rencontré le président ougandais Yoweri Museveni et visité le site d'un projet de partenariat privé-public à Wagagai, l'une de la centaine de cliniques financées par les Etats-Unis en Ouganda pour fournir des soins préventifs et des services de santé maternelle et infantile globales.

Il s'est également rendu le 28 janvier au Soudan du Sud, où il s'est entretenu avec un certain nombre de hauts responsables, dont le vice-président Machar.

Tout au long de ses entretiens au sommet de l'UA, mais aussi au Ghana, en Ouganda et au Soudan du Sud, le secrétaire d'Etat adjoint a souligné l'engagement de son pays à travailler avec ses partenaires africains pour soutenir les acquis dans les domaines de la gouvernance démocratique, le développement durable, la croissance économique et le règlement pacifique des conflits.

Ses discussions ont également porté sur une série de défis liés à la sécurité, la politique et l'humanitaire qui affectent le continent.

Le secrétaire d'Etat adjoint a exprimé sa profonde inquiétude concernant le refus persistant du gouvernement du Soudan de permettre un accès humanitaire au Kordofan sud et dans le Nil Bleu, mais souligné aussi la nécessité pour le Soudan et le Soudan du Sud de trouver rapidement un accord sur le pétrole et les questions financières y afférant.

Différents décideurs avec lesquels il a eu des entretiens ont expirmé leur préoccupation face à la menace croissante posée au Nigeria par la secte islamiste Boko Haram, qui a tué 935 personnes dans plus de 160 attaques en deux ans.

Le secrétaire d'Etat a, pour sa part, souligné que les Etats-Unis continuaient à soutenir le gouvernement du Nigeria dans cette affaire et les autres défis auxquels ce pays fait face.

Concernant la Somalie, il a noté que les Etats-Unis soutiennent le travail de la Mission de l'UA en Somalie et souligné la nécessité pour le Gouvernement fédéral de transition (TFG)  de faire des progrès soutenus et réguliers par rapport à la feuille de route avant la fin du mandat du TFG en août.

Le secrétaire d'Etat a tenu à souligner la collaboration et le partenariat entre les Etats-Unis et l'UA concernant différentes questions et assuré les décideurs de l'engagement de son pays à maintenir son assistance à l'UA en augmentant ses capacités à aborder les nombreuses opportunités et défis du continent.

Au Ghana, en Ouganda et en Ethiopie, le secrétaire d'Etat a pris le temps de dialoguer avec un échantillon représentatif de jeunes leaders, entrepreneurs et militants de la Société civile engagés dans différents secteurs de la société.

La visite du secrétaire d'Etat adjoint faisait suite à celle de la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, la semaine dernière en Afrique de l'Ouest.

-0- PANA SEG/NFB/TBM/IBA  31janv2012  

31 janvier 2012 14:44:06




xhtml CSS