Fin de la 3-ème conférence ministérielle de la francophonie

Cotonou- Bénin (PANA) -- La troisième conférence de la Francophonie des ministres sur la culture, qui a pris fin vendredi, a exprimé son attachement à la diversité culturelle et sa volonté de disposer de politique et d'instruments propres à en assurer la sauvegarde et la promotion.
Ouverte jeudi par les ministres ou représentants des 55 Etats membres de l'Organisation Internationale de la Frnacophonie (OIF), la réunion a également chargé l'OIF, à travers l'Agence intergouvernementale et les opérateurs directs, de mettre en oeuvre, en liaison avec les acteurs culturels de la société civiles, le plan d'action adopté en faveur de la diversité culturelle.
Ce plan d'action prévoit notamment de favoriser l'accessibilité des artistes du sud et de leurs promotions aux marchés internationaux, de protéger le patrimoine culturel, matériel et immatériel, et de le mettre en valeur.
Il met un accent aussi sur le développement des industries culturelles, les technologies de l'information et les médias audiovisuels.
Les ministres francophones ont aussi chargé le secrétaire général de l'OIF, l'Egyptien Boutros-Boutros Ghali, et l'Agence intergouvernementale de la Francophonie de mettre en place un forum de concertation réunissant des représentants des pouvoirs publics, de la société civile, du secteur privé, des artistes et créateurs.
"C'est dans le même esprit que la francophonie a souhaité se rapprocher, entre autres, des autres grandes aires linguistiques confrontées aux mêmes défis, qu'il s'agisse des arabophones, des lusophones, des hispanophones", précise le communiqué rendu public à l'issue des assises.

15 juin 2001 21:47:00




xhtml CSS