Fin d'une session de formation sur l'OHADA à Bangui

Bangui- Centrafrique (PANA) -- Une session de formation sur les normes de l'Organisation pour l'harmonisation du droit des affaires (OHADA) initiée par le projet d'appui à la réforme du ministère des Finances a pris fin jeudi à Bangui par l'adoption de 7 recommandations destinées à garantir la transparence dans le monde des affaires en République centrafricaine (RCA).
Financé par l'Union européenne, l'atelier de 10 jours, qui s'est déroulé à Bangui et à Boali (90 km au nord de Bangui) s'inscrit dans le cadre du programme de formation destiné à mieux répondre au contexte national et à l'état d'avancement de l'application des normes OHADA en RCA.
Près de 10 modules, dont le traité de l'OHADA, les 8 actes uniformes, les techniques de conseil et de négociation en Droit public des affaires, ont été dispensés aux cadres de l'Inspection générale et du ministère des Finances par des experts du bureau d'études français Louis Berger.
S'exprimant à la clôture de cet atelier, le ministre centrafricain des Finances, M.
Emmanuel Bizot, s'est déclaré très satisfait du résultat des travaux qui contribueront à rendre plus performante l'Inspection générale des Finances afin d'assurer la transparence dans le monde des affaires en Centrafrique.

22 février 2008 11:40:00




xhtml CSS