Feuille de route de Faure Gnassingbé à la Présidence en exercice de la CEDEAO

Lomé,Togo (PANA) - Le ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, Robert Dussey, a rendu public cette semaine un document présentant la Feuille de route que  Faure Essozimna Gnassingbé entend exécuter pendant son mandat à la tête de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Le document présenté vendredi à la presse en présence du président de la Commission de la CEDEAO, le Béninois Marcel de Souza, comporte deux volets: les chantiers de la CEDEAO et les initiatives togolaises pour appuyer l’institution ouest-africaine.

Sous son mandat, le chef de l’Etat togolais compte réaliser les programmes d’intégration régionale notamment:  la libre circulation des personnes et des biens, le droit de résidence et d’établissement, la mise en place de la carte d’identité biométrique, la suppression des barrières non tarifaires et la mise en œuvre du Tarif extérieur commun de la CEDEAO.

Outre la libre circulation des personnes et des biens, le mandat de Gnassingbé à la tête de la CEDEAO veut résoudre les questions de paix, de sécurité régionale et de renforcement de la démocratie, en priorité la crise en Guinée-Bissau, les prochaines élections au Libéria et la relance économique ainsi que la stabilisation de la Gambie.

Le mandat de Faure Gnassingbé opte également pour la réforme institutionnelle devant "conduire les travaux du Comité ministériel ad hoc chargé de proposer l’attribution des postes statutaires" au sein de la Communauté.

Le second volet, qui concerne des initiatives togolaises sous le mandat du président togolais va proposer plusieurs rencontres internationales pour discuter des problèmes jugés importants et régionaux.

Ainsi, Lomé veut organiser quatre grandes rencontres: Réunion sur la libre circulation des personnes et des biens; Sommet extraordinaire sur la paix et la lutte contre l’extrémisme violent en Afrique; Forum économique de la CEDEAO; Mise en place d’un système de santé efficace en Afrique de l’Ouest.

Le 4 juin dernier, le président du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé, a été porté à la tête de la CEDEAO lors du sommet de cette institution régionale au Libéria, rappelle-t-on. Son premier acte, en rentrant du sommet, est sa descente à la frontière entre son pays et le Ghana pour apprécier les problèmes liés à la circulation des populations entre les deux pays voisins.
-0- PANA  FAA/TBM/IBA  09juillet2017

09 juillet 2017 20:10:37




xhtml CSS