Faki Mahamat exhorte les femmes africaines à prendre leur destinée en main

Kigali, Rwanda (PANA) - Le président de la Commission de l'Union africaine (Ua), Faki Mahamat, a estimé, jeudi, que la promotion de la femme n’est pas une faveur, mais un impératif pour le respect de la dignité humaine et le développement du continent, exhortant ainsi les femmes et filles d’Afrique à prendre leur destinée en main.

Dans un message livré à l'occasion de la célébration de la Journée Internationale de la femme ce 8 mars, M. Faki Mahamat a rappelé la détermination de l'Union africaine visant l’intégration des femmes et des filles, ainsi que des jeunes, dans le processus de mise en œuvre de tous les projets-phares de l’Agenda 2063.

Selon lui, de nombreuses transactions illicites et la violence, dont sont assez fréquemment victimes les femmes œuvrant dans le secteur informel transfrontalier, constituent des obstacles au développement économique de notre continent.


"Nous saisissons cette heureuse occasion de la Fête annuelle de la Femme pour féliciter ceux de nos Etats membres qui ont excellé dans l’intégration des femmes dans les structures de gouvernance", a-t-il ajouté.

Par ailleurs les estimations officielles montrent que seuls quelque 24 pays africains ont jusqu'à ce jour, lancé des campagnes de lutte contre le mariage des enfants.

"D'autres Etats sont invités à suivre cet exemple et à prendre les mesures attendues d’eux au cours de l’année 2018", a fait remarquer M. Mahamat.

L'Union africaine (Ua) soutient notamment que la célébration, le 6 février, de la Journée internationale sur la Tolérance Zéro face aux mutilations génitales féminines sert également de témoignage de [notre] détermination à mettre fin à ces pratiques traditionnelles néfastes d’ici 2030.

Parmi entre autres efforts entamés par l'organisation continentale pour améliorer les conditions de vie des femmes rurales, il y a notamment la mise en place des mécanismes visant la modernisation de l’agriculture, l’accès à l’héritage familial, la scolarisation des filles, d'une part.

D'autre part, L'Ua met un accent particulier dans des initiatives visant la réduction de la mortalité infantile et des décès consécutifs à l’accouchement, indique-t-on.

"J’encourage les femmes et filles d’Afrique à prendre leur destinée en main, en saisissant toutes les opportunités qui s’offrent", a ajouté le haut responsable de l'Ua.
-0- PANA TWA/BEH 08mars2018

08 مارس 2018 16:25:15




xhtml CSS