Eyadéma condamne la tentative de coup de force à Bangui

Lomé- Togo (PANA) -- Le chef de l'Etat togolais Gnassingbé Eyadema, président en exercice de l'OUA, "condamne énergiquement" la tentative de coup de force intervenue à Bangui dans un message envoyé lundi a son homologue centrafricain Ange Félix Patassé.
"J'ai appris avec une profonde indignation la tentative de coup de force qui visait à renverser le régime en place" à Bangui, écrit le président Eyadéma, soulignant que cet acte de violence "n'honore pas notre continent".
L'Afrique, explique-t-il, vient de démontrer au monde entier, avec l'entrée en vigueur de l'Union africaine -intervenue samedi dernier, "la maturité politique de nos Etats" et leur désir de promouvoir "l'intégration politique et économique dans un environnement de paix, de sécurité, de respect des droits de l'homme et des institutions démocratiques".
Il s'est dit disponible à rechercher, de concert avec son homologue centrafricain, les voies et moyens de résoudre cette "crise déplorable".
Des soldats mutinés on lancé aux premières de la matinée de lundi un assaut contre la résidence du président centrafricain Ange Félix Patassé, faisant huit morts et une dizaine de blessés, rappelle-t-on.

28 mai 2001 21:49:00




xhtml CSS